Psoas “muscle de l’âme” – Son lien avec votre dos et votre mental

Psoas « muscle de l'âme»

Son lien avec votre dos et votre mental

Le psoas est un muscle du bassin qui se doit d’être entretenu.
S’il est endommagé, il peut provoquer de gros problèmes de dos… et de ventre.
The Belly Lab vous explique comment l'entretenir.

Joëlle Bildstein, The Belly Lab, TBL, Ventre plat, psoas

Saviez-vous qu’une partie du maintien de votre dos, la souplesse de votre bassin et de votre ventre, passent par le psoas ?
Alors, comment le muscler et l'étirer pour une meilleure posture ?
La réponse est dans la méthode The Belly Lab.

Anatomie du muscle du psoas

Le psoas est un grand muscle du bassin tout en longueur, un muscle structurel profond de la ceinture pelvienne.

Il s’étend de chaque côté des vertèbres lombaires en démarrant depuis la dernière vertèbre thoracique T12 (située juste sous le diaphragme), puis descend de la lombaire L1 à L5 au travers de l’abdomen, et termine sa course sur les hanches jusqu’à la partie supérieure du fémur.

C’est lui qui permet la flexion des hanches ainsi que leurs rotations externes et latérales, car il est le lien entre la colonne vertébrale et les jambes.

C’est aussi un muscle qui permet la rétroversion du bassin, pour les pratiquantes en yoga qui me suivent vous connaissez – et je vous en parle d’ailleurs souvent : c’est-à-dire, amener le bassin vers l’arrière et le pubis vers l’avant.

On dit souvent de lui que c’est un « super-muscle », car il n’est presque jamais au repos.  
Quand vous montez les escaliers, c’est lui. Quand vous vous levez du lit, c’est lui, quand vous marchez aussi ou toute autre activité physique engageant vos jambes.

Il permet de maintenir votre corps en position statique, de vous stabiliser (proprioception) et influence par conséquent votre système digestif et la santé de votre ventre. 

Si vous visualisez un arbre – et si un arbre pouvait marcher – le psoas serait un peu comme la jonction entre le milieu du tronc et le début des racines. 

Avec un tel nom scientifique, c’est sûr qu’il passe un peu inaperçu notre psoas, mais c’est un élément anatomique important, qui a une réelle influence sur notre corps, comme sur notre mental.  

Psoas

Le psoas, super héros du quotidien

Avant de vous indiquer comment entretenir votre psoas, il faut d’abord vérifier qu’il n’y ai aucun signe de dysfonctionnement.
Si vous avez des douleurs quand vous rapprochez votre cuisse de votre tronc, au niveau de l’aine… il y a peut-être une faiblesse.
Consultez un spécialiste, car les déchirures de psoas nécessitent du repos. Il faut laisser le temps au muscle de cicatriser.

On peut dire du psoas qu’il est un « super-muscle », parce qu’il est tout le temps en activité et surtout il est relié à nos émotions

Plus on est stressée ou inquiète, plus il est tendu et dysfonctionnel. Les papillons dans le ventre quand on a un coup de stress ? C’est lui !  Ce serait l’effet ressenti lorsque le muscle se contracte. 

Or, un psoas contracté a de réelles répercussions sur le bon fonctionnement du corps. Il serait régulièrement à l’origine des maux de dos, des douleurs menstruelles ou encore des problèmes de digestion

Autant de désagréments qui perturbent l’esprit et le moral. Encore un indice que notre ventre est un cerveau émotionnel.

Pourquoi muscler et étirer votre psoas ?

Pas très gentil pour lui, mais c’est ainsi qu’on le nomme également : le psoas, c’est aussi « le muscle poubelle ». Eh oui, il a la fâcheuse tendance de stocker les toxines parce qu’il est en lien avec nos reins, notre pancréas, notre colon et bien d’autres organes.

Malmené en hiver quand on ralentit le rythme, et d’autant plus en télétravail et en cette période de confinement où l’on bouge moins, le psoas souffre et se tend.
La position assise ne l’aide en rien. Il faut donc faire le nécessaire pour le décontracter, l’assouplir en l’étirant régulièrement.

En prenant soin de votre psoas, vous aurez une meilleure posture, vous serez en paix avec votre ventre et dans votre tête. Les exercices des programmes The Belly Lab, vous aideront à retrouver la souplesse du psoas, à travailler votre diaphragme et votre respiration.

5 conseils The Belly Lab pour votre psoas

  • Conseil n°1 : avant de vous lancer à travailler votre psoas, pratiquez déjà les bases de ma méthode The Belly Lab les fondements pour apprendre à respirer, muscler votre périnée et vous centrer sur vous.
  • Conseil n°2 : je vous recommande mon programme TLB gainage, car il est hyper important de gainer votre psoas efficacement. Le gainage vous permet de faire un travail en profondeur. Consultez le contenu de TBL Gainage ici.
  • Conseil n°3 : faites des étirements avec TBL Stretching afin de détendre votre psoas.
  • Conseil n°4 : une bonne alimentation est nécessaire. Votre corps c’est comme votre maison : si vous accumulez les déchets et ne videz pas les poubelles… vous imaginez bien que votre intérieur deviendrait invivable.
    Alors on élimine en faisant du sport et on mange équilibré, bio et avec les bonnes associations alimentaires. J’ai d’ailleurs conçu pour vous un programme qui répond à ces problématiques avec TBL Alimentation.
  • Conseil n°5 : renforcez votre psoas grâce à TBL anti mal de dos ! Muscler son dos, c’est muscler son ventre, sa sangle abdominale et votre psoas suivra !
    Cela permet d’influer sur votre digestion. Et avec une bonne digestion, sans ballonnements, constipations et/ou spasmes, vous vous sentirez en super forme et de meilleure humeur.

> N’oubliez pas aussi de boire, de pratiquer l’automassage (voir mon article sur l’automassage).
> Le soir, on se fait une petite bouillotte pour décongestionner le ventre et le relâcher après tous les exercices The Belly Lab !

Merci de votre lecture et en conclusion j’ai envie de vous parler de ma belle communauté sur le groupe Facebook TBL Entraide et soutien (accessible pour tout achat d’un de mes programmes).

Cette communauté est sensationnelle. Je suis très fière de pouvoir compter sur mes Bellies (c’est le petit surnom que je leur ai donné) pour avancer dans cette magnifique aventure autour du bien-être du ventre, qu’est The Belly Lab.