Fête des Mères 2021 – Mère et fille : génétique, épigénétique et ventre

Fête des Mères 2021

 Mère et fille : génétique, épigénétique et ventre

Quelle part génétique héritons-nous de nos mères et transmettons-nous à nos filles ?
Relation mère/fille, quelle influence sur le fonctionnement de notre ventre.

Mère, fille, fête des mères 2021, Femme, ventre plat

On ne choisit pas son patrimoine génétique. Il est prouvé scientifiquement que c’est lui qui définit notre physique et une partie de notre caractère.
Cependant l’épigénétique montre que nous pouvons nous défaire de certains héritages familiaux encombrants.
Alors dans ce cadre-là, qu’est-ce que The Belly Lab peut faire pour notre ventre ?

Problème de ventre… une fatalité génétique ?

Être mère et transmettre est l’une des plus belles choses au monde.
Vous le savez, la transmission est quelque chose qui me tient à cœur et c’est avant tout pour cela que j’ai créé The Belly Lab.
Et quand on parle de transmission, je me suis souvent posé la question de l’héritage que nous recevons de nos mères, nos grand-mères et que nous transmettons à notre tour à nos enfants.
De plus j’entends parfois des femmes dire : « j’ai un gros ventre, c’est génétique et je ne peux rien y faire ! » ou encore « Ma mère avait des problèmes de constipation, ma grand-mère avait un gros ventre … et moi c’est pareil » …

Effectivement, nous héritons d’une partie génétique de notre famille, et nous transmettons à notre tour ce patrimoine à nos descendants.
Cependant, les gènes ne sont pas systématiquement transmis de mère en fille et c’est surtout Dame Nature qui décide au final.

Alors oui, on ne peut pas forcément lutter contre son héritage génétique : avoir du ventre, un goitre, des petits seins, une calvitie naissante à 25 ans (on pense aussi à vous messieurs) … mais on sait aujourd’hui qu’il est possible de changer la donne grâce aux observations de l’épigénétique.
Bye, bye, le dicton « de mère en fille » !!

Qu’est-ce que l’épigénétique ?

L’épigénétique c’est la science qui va s’intéresser au comportement des cellules de notre patrimoine génétique, car figurez-vous que ces cellules peuvent se transformer au fil de notre vie.

Pour simplifier la chose, nos gênes vont avoir la capacité de s’adapter à notre environnement.
Notre comportement, notre façon d’appréhender la vie, pourra donc agir sur nos gènes.

On pourrait dire que finalement nous avons des gènes, MAIS nous pouvons les « changer » grâce à notre mode de vie et notre volonté.
On parle alors de reprogrammation de notre ADN. En transformant nos gènes, nous transmettons notre matériel génétique et lui apportons de nouvelles qualités.
Par exemple, une femme ayant des problèmes de ventre peut travailler sur cet aspect afin de ne pas transmettre cet bagage génétique à ses enfants.
Le travail se passe sur le plan physique avec une bonne hygiène de vie et un état d’esprit axé sur la conscience.

Le scientifique et écrivain Joël de Rosnay l’explique très bien dans ses ouvrages : nous pouvons transmettre le stress de notre vie dès la conception du fœtus. Et nos enfants d’éprouver ce stress dans leur vie d’adulte sans en connaître les causes.

On sait que la mère joue un rôle clé dans cette transmission, tout comme les grand-mères et des générations encore plus anciennes.
Parfois on « traîne » des problèmes depuis de nombreuses générations et cela peut créer  des maladies inexpliquées de mère en fille.

Le ventre de la femme ayant souvent été renié, considéré comme une « propriété familiale » ou son corps tout entier un objet malsain … c’est ainsi que ce sont inscrits dans nos corps des centaines d’années de complexes et de frustrations féminines.

Mais il y a des solutions pour effacer ces traumas générationnels et balayer certaines croyances limitantes.

Mère, fille & ventre… quelle relation ?

La relation mère/fille est essentielle, car elle structure l’image de la future adulte.
L’environnement socioculturel joue aussi un rôle essentiel.

Dans le cas précis de l’image que l’on a de son corps et son ventre, on entend souvent dire que les femmes sont plus enclines à la constipation que les hommes…
Que les femmes ont plus mauvais caractère, moins confiance en elles que leur conjoint…
On a souvent droit à des archétypes et c’est parfois les mères elles-mêmes qui projettent de façon inconsciente leur stress sur leurs enfants.

Nous venons du ventre de nos mères, mais de là à absorber leurs pathologies et les transmettre aux générations futures, il faut travailler dessus et stopper la fatalité du ventre gonflé, de la maladie du côlon irritable et autres déboires intestinaux.

Et vous, que pensez-vous avoir hérité de votre mère et qu’avez-vous envie de changer ?

The Belly Lab de mère en fille

Comme le disent certains scientifiques, il est donc possible d’effacer certains traumas transmis par notre lignée maternelle.

On peut porter l’empreinte du stress de nos mères ou grand-mère : prise de poids, dysfonctionnements intestinaux, ballonnements, etc., mais il y a des solutions.

Ne soyons pas fatalistes, notre vie nous appartient, à nous d’en faire quelque chose de bon et sain. C’est ce que je préconise avec mes programmes The Belly lab.

Après avoir fait le point sur votre relation mère/fille (parfois un travail avec un thérapeute peut s’avérer très utile), du point de vue pratique je peux vous recommander de vous pencher sur la façon de gérer votre alimentation, votre activité sportive, et votre état d’esprit.

Avec mes programmes The Belly Lab, vous allez trouver tout ce qu’il faut pour apaiser vos relations, retrouver votre sérénité grâce à la respiration TBL et vous mettre en chemin vers un nouvel équilibre !

Je vous renvoie à la page de mes contenus où vous pourrez découvrir mes 5 programmes :

Et je vous propose aussi de relire le super témoignage de Laurianne et sa maman Agnès – que j’avais rencontrées l’année dernier en 2020 – et qui pratiquent The Belly Lab en duo mère/fille.

Pensez à votre maman, offrez lui ma méthode authentique The Belly Lab en cadeau et pratiquez ensemble !
Mère et fille autour de TBL, rien de tel pour renforcer la complicité, l’échange et l’amour familial !  

En ce week-end de mai, mon équipe et moi-même vous souhaitons une bonne Fête des Mères !