The Belly Lab en confinement Témoignages

Aline, 29 ans, ingénieur d’affaires dans la santé - Belly de Lyon

  • Ma découverte The Belly Lab

J’habite à Lyon et suis actuellement en confinement.
J’aime faire du sport, cependant, je cherchais une pratique à faire avec régularité, et surtout moins contraignante que la course à pied.
Le 8 mars dernier, pour la journée internationale des femmes, j’ai suivi le live de Joëlle et je me suis dit « C’est le moment de te faire un cadeau, le moment d’être une femme et de prendre soin de toi ». J’ai contacté Joëlle pour lui demander conseil et elle m’a tout de suite répondu. J’ai trouvé ça vraiment sympa, j’ai apprécié la proximité avec elle, car je ne voulais pas acheter une formule dans « usine à gaz ».

  • Mon objectif avec The Belly Lab

Être comme Joëlle à 49 ans ! (rires).
Outre le fait d’avoir des ballonnements et une constipation récurrente, j’avais du mal à respirer, d’autant que je suis souvent assise. Même quand je mangeais peu, j’avais une sensation d’inconfort. J’ai 29 ans et je me pose aussi la question de devenir Maman. Mes amies qui ont déjà des enfants m’ont parlé de rééducation périnéale…
C’est là que j’ai pris conscience de ce qu’il y avait dans mon corps et dans mon ventre.
Je pense que, même si je suis jeune, il faut que je prenne soin de moi AVANT l’accouchement. Il faut prendre soin de soi dès qu’on devient femme.
Avant de rééduquer le périnée ne faut-il pas l’éduquer ? Ça, c’est quelque chose dont personne ne parle !

Aline en pleine pratique
  • Coronavirus et pratique TBL

Mon compagnon et moi-même avons été confinés avant le 17 mars, car nous avons tous les deux eu le Covid !
Même pendant la maladie, j’ai pratiqué The Belly Lab un quart d’heure, le soir dans mon lit, en fermant les yeux.
Toutes les postures allongées m’ont permis d’augmenter ma capacité respiratoire et calmer mes angoisses, alors que nous étions vraiment au plus mal.
Ainsi, grâce à la gym hyppopressive, j’ai pu soulager mon mal de dos : je dégageais mon bassin, je me mettais en position neutre, je détendais mon ventre et tout le reste, mon esprit et les muscles de mon corps.
Le fait de pratiquer TBL dans ces moments-là m’a permis de compenser le poids sur mes dorsales et mes bronches. Je suis arrivée petit à petit à acquérir les techniques de Joëlle. Rien ne pouvait me soulager à part de la chaleur et sa technique de respiration qui m’évitaient les quintes de toux.
Pendant 4 jours il m’était impossible de poser mes mains par terre. Alors je prenais le temps de faire TBL doucement, à mon rythme, tranquillement… et à force de pratiquer j’y suis arrivée malgré le Coronavirus !

  • Routine, communauté et motivation

Je fais ma routine tous les matins, car j’ai le temps durant ce confinement du fait que je télétravaille. Mais j’ai peur de ne pas le trouver après ! J’aimerais bien ne pas perdre mes habitudes : le matin je bois mon jus de citron chaud avec de la cannelle, puis je fais mes exercices d’étirement et de respiration TBL.
Je regarde le live tous les jours : j’ai mon petit rituel Live / Café / Carré de chocolat au bord de la fenêtre au soleil ! J’aime lire les Bellies et échanger avec la communauté et c’est très motivant de voir un groupe si bienveillant !
Je pense d’ailleurs que ma mère devrait elle aussi prendre les programmes et j’espère l’en convaincre. Pour moi, c’est une méthode à transmettre de mère en fille… ou l’inverse ! 

Aline sur un exercice en quadrupédie

Anne, 52 ans - Belly de Moscou

J’habite à Moscou depuis 2019. La Russie s’est confinée petit à petit, mais Moscou est resté l’un des derniers bastions du pays et nous ne sommes confinés que depuis le 30 avril.

Anne

J’ai découvert The Belly Lab sur Face book. J’ai mis un mois à me décider, car je me demandais si la méthode de Joëlle Bildstein allait marcher ?
Je connaissais la gym hyppopressive, car je l’avais pratiquée après mes accouchements et je me souviens que ça avait eu une certaine efficacité.
Le prix du pack entier est le même que celui de trois séances chez le kiné, alors je ne regrette pas d’avoir opté pour son achat, car la pratique va bien au-delà d’un simple exercice !

  • TBL : un vrai déclic pour moi !

J’ai toujours fait de la gym à la maison. J’ai récemment perdu 7 kilos en 8 mois, car j’ai suivi un rééquilibrage alimentaire et j’ai opté pour la méthode de Joëlle.
Je fais 8 cm de tour de taille en moins et 10 cm au niveau du nombril ! Je vois bien la différence, car je nage dans mes jeans, j’ai beaucoup moins de ventre, ça se voit et même  mon père l’a remarqué.
Désormais je suis un peu plus à l’écoute de mes sensations, TBL a été un vrai déclic pour moi.

”Les Lives de Joëlle durant le confinement, une super idée !”

Je pratique avec régularité, j’ai ma routine, cela me détend et me relaxe surtout en cette période de confinement. Je fais TBL le matin quand tout le monde dort, au calme. Après je fais mes exercices pour les bras.
J’ai les 3 programmes, le 3e  je le pratique plutôt le soir pour la détente avec les étirements que j’associe à mon yoga, je trouve que c’est une très bonne idée.

  • The Belly Lab : un éveil de conscience

Cette pratique a éveillé ma conscience sur ma façon de me tenir dans la journée : je suis plus centrée sur mon corps. Je me tiens plus droite, j’y pense beaucoup plus qu’avant, en étant assise sur une chaise et quand je marche… et je touche beaucoup plus mon ventre qu’avant. 
Les Lives de Joëlle relient les Bellies entre elles, on se sent moins seules. J’apprécie le groupe d’entraide qui est fort. J’ai rarement vu un groupe aussi bienveillant sur les réseaux sociaux, c’est une jolie communauté avec de belles femmes et Joëlle est très inspirante pour nous toutes.

Michelle, 56 ans, Naturopathe - Belly de la Guadeloupe

  • Ma routine en période de confinement

Je pratique TBL 2 un peu moins que les autres, car je suis très peu assise de par mon métier.
En période de confinement, j’ai repris ma routine The Belly Lab quotidiennement : 15 minutes : 2 exercices en couché dorsal, 2 exercices en quadrupédie, 3 exercices en couché costal

  • Mon évolution

Avant le confinement je ne pratiquais plus quotidiennement mais j’avais toujours à l’esprit la posture TBL et l’auto grandissement dans mes activités au quotidien, ce qui soit dit en passant fait le plus grand bien à mes lombaires. 

 

Michelle

C’est début juillet 2019 que j’ai débuté les programmes The Belly Lab et j’ai senti une évolution très rapide surtout au niveau de la taille qui s’est affinée en 2 semaines ! Je faisais déjà des auto-massages, mais le fait de les intégrer dans une routine cela m’a aidé encore plus.  

Mon alimentation est déjà saine, cela fait déjà 7 ans que j’ai changé mon hygiène de vie. J’ai eu un cancer qui, pour moi, a été l’opportunité de me réinventer (nouveau métier !). La maladie m’a permis de revoir mon mode de vie, ma relation à moi et ma relation aux autres.
The Belly Lab a été une pierre en plus à l’édifice !