Relâchement du périnée : symptômes à surveiller

L’Homme est le seul mammifère qui a définitivement adopté la station debout. Cela ne va pas sans conséquences physiologiques sur le plancher pelvien. En effet, celui-ci doit supporter le poids des organes du bassin, la station debout poussant les organes vers le bas et l’avant.  Sans compter les grossesses, les mauvaises postures, les mauvais abdominaux, la pratique des sports à impacts……

Alors comment reconnaitre le relâchement du périnée : symptômes et facteurs à surveiller, je vous dis tout. 

Relâchement du périnée : facteurs

Toutes les femmes ne sont pas égales devant la musculature de leur périnée (héréditaire, gênes, bébés ou pas….) mais avec l’âge, toutes les femmes du monde connaissent un relâchement du périnée et du bas ventre. Faisons un point sur les facteurs provoquant un relâchement du périnée :

  • Les accouchements, surtout en cas de gros bébé ou de traumatisme périnéal. C’est de loin le premier facteur prédisposant. L’épisiotomie et/ou l’utilisation des forceps entrainent un relâchement plus important du périnée et augmentent ainsi les risques de descente d’organes (prolapsus).
  • La ménopause.  En raison de la baisse des oestrogènes, les tissus conjonctifs perdent de leur élasticité et ne peuvent plus assurer leur rôle de soutien de manière aussi efficace
  • L’âge
  • Les interventions chirurgicales, notamment les fibromes
  • Certaines activités professionnelles qui sollicitent beaucoup le périnée (station debout prolongée, coiffeuse,..)
  • Une faiblesse héréditaire des tissus conjonctifs. Très important : des femmes souffrant de prolapsus (descente d’organes) ont souvent des mères qui en ont, elles-mêmes, souffert.

Relâchement du périnée : symptômes

  • Problèmes urinaires et/ou anales
  • Constipation chronique
  • Sensation de pesanteur dans le bas ventre
  • Sensation d’œuf vaginal qui peut paralysé la vie au quotidien des femmes
  • Peu de sensations lors des rapports sexuels
  • Absence de plaisir

Tenant compte de tous ces paramètres, la femme qui a des doutes doit aller consulter son gynécologue en urgence. Seul un médecin pourra choisir le traitement le plus adéquat à chaque cas. En cas de prolapsus (la conséquence la plus grave), la prise en charge est essentiellement chirurgicale (tout savoir sur la descente d’organe ici)

Il existe toutefois des mesures préventives pour lutter contre ce relâchement :

  • La méthode The Belly Lab a été créée pour muscler votre transverse, c’est-à-dire vos abdominaux profond et votre périnée.
  • La rééducation périnéale peut être envisager chez un professionnel de la santé, notamment après une grossesse. Mais il faut comprendre que c’est un travail de tous les jours toute la vie d’une femme.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.