The Belly Lab dans Le Figaro

“7 exercices pour ne plus avoir d’excuses”

201204_CSP_0433.jpg

“Je n’ai pas la place chez moi”, “Je voudrais mais je manque de temps”, 
“Je n’ose pas !”…
Autant d’alibis qui n’on plus de raison d’être avec ces applis et méthodes pensées pour tous, quelles que soient les conditions ou sa forme.

Qui dit Abdominaux, dit mouvements qui consistent, en position allongée sur le dos, les jambes fléchies, à remonter le buste avec les mains derrière la nuque. Aussi, appelé « Crunch », s’il est l’un des plus et mal pratiqué, cet exercice est aussi le moins efficace.

Les ravages de séances interminables de ses « mauvais abdos » sur les disques intervertébraux, la colonne vertébrale et les organes internes sont légion. Surtout chez les femmes sujettes aux ballonnements et aux problèmes de fuite. Plus organique, la méthode de gym hypopressive The Belly Lab, développés par la coach Joëlle Bildstein, donne de bien meilleurs résultats. Pour peu qu’on s’y mette une quinzaine de minutes par jour.

On s’abonne sur le site en deux clics et on reçoit une vingtaine de vidéos pour faire ses abdos, sans danger pour le dos et le périnée. 5 programmes et 1 abonnement centrés sur la respiration et la posture.

En position assise, au bord de la chaise, les ischions dans le siège, les mains derrière le dos, nuque droite, imaginer un fil tendu du sommet de la tête à la pointe du coccyx, respirer en gainant, le ventre et soulever vous pour vous auto grandir. À reproduire cinq minutes, toutes les heures pour soulager le dos, en particulier, lorsqu’on est souvent avachie devant son écran de télétravail ou au bureau.

Autres, exercices faciles, allongés, genoux, pliés de la largeur du bassin, épaule basse, c’est très important pour étirer la colonne, une main au-dessus et l’autre défi du nombril, inspiré est contracté le périnée en soufflant très doucement comme dans une paille. On doit sentir la main descendre vers le bas. Réalisé 5 à 10 fois par jour, cet entraînement permet, outre la tablette de chocolat, d’améliorer le transite.

Le Figaro et vous – 5 février 2021