Qui est Joëlle ?

qui est Joëlle ?

the belly lab par Joëlle bildstein

concept methode the belly lab

en bref

Je m‘appelle Joëlle Bildstein et je suis la fondatrice de TBL :
THE BELLY LAB.
J’aide les femmes à porter un regard nouveau sur leur ventre pour trouver une santé harmonieuse et durable.
J’ai souhaité sur cette page me présenter simplement à vous pour vous parler de mon parcours. Aujourd’hui, je suis chef d’entreprise, mais mon job n’a pas toujours été sympa. Mon chemin de vie a été sinueux et même parfois douloureux.

J’avais aussi envie de vous montrer à quel point la persévérance, la volonté et la régularité dans le travail font aboutir les projets de chacun et pour le meilleur !
  • Mon corps, ce sport

Je suis née en Alsace et j’ai toujours baigné dans un milieu sportif dès mon plus jeune âge.

J’ai pratiqué la danse classique à haut niveau entre mes 6 et 15 ans, puis ça a été le ski, le tennis … Mes parents étaient très sportifs et mon père était d’ailleurs professeur de ski !
À la maison la pratique était primordiale : la semaine, le weekend et en famille.

Ce sont ces activités régulières qui ont forgé mon caractère et mon tempérament. Je tiens ma rigueur de la danse classique et de mon père, qui était un homme exigeant, et c’est aussi grâce à cet environnement que ma personnalité est telle aujourd’hui.

Très tôt j’ai eu conscience qu’il fallait prendre soin de son corps, le sport m’a appris le sens de la perfection et la volonté de faire aboutir les choses. Le corps fait partie intégrante de ma vie et en prendre conscience m’a permis de ne jamais rien lâcher !

  • Une vie mouvementée
methode the belly lab fondatrice

Je me suis mariée à l’âge de  28 ans. J’ai ensuite eu deux enfants : Lucas et Paul. Durant ma première grossesse, j’ai eu la chance de faire beaucoup de marche et pouvoir nager pour la seconde, même jusqu’à la veille de la perte des eaux !

Mon premier accouchement en Afrique du Sud aux forceps a été difficile – ce le fut moins pour le second – et j’ai tenu à allaiter mes deux garçons même si j’avais des douleurs insupportables.

Ces deux grossesses ont bien entendu laissé des traces physiques et émotionnelles…

En juin 2005, nous vivons au Brésil, malheureusement la vie ne se déroule pas toujours comme dans les contes de fée…

Complètement déboussolée, je décide de revenir en France avec mes deux garçons l’âme maternelle chevillée au corps et au cœur.

Après mon divorce, je me retrouve seule pour élever Paul qui a alors 3 ans et Lucas, 5, avec la seule aide de ma mère.

2006, je trouve du travail en tant que directrice de publicité pour des magazines de niche, dans une petite équipe avec qui je m’entends bien.
Je démarre progressivement et je me fais un carnet d’adresses. Le stress quotidien, la course permanente après les chiffres d’affaires et la vie à Paris … je suis accro au sport avec une activité assez intense : course à pied et natation puis plus tard de la musculation, qui me permettent aussi de canaliser mon énergie.
J’échappe ainsi à mes pensées négatives et j’efface de mon esprit les galères quotidiennes.
Je me fais un point d’honneur à aller chercher les enfants tous les soirs à 16h à la sortie de l’école.

Mon cocon familial avec mes deux fils est pour moi la chose la plus importante au monde.

  • Débuts en coaching sportif

« que vais-je faire

de ma vie au final »

Puis un jour, je me suis posé cette question…
 Je n’étais pas entièrement satisfaite et je voulais changer des choses pour être plus libre et pouvoir m’occuper de mes garçons à mon rythme.

Comme beaucoup d’entre nous, j’avais peur. Peur du changement, peur de ne pas réussir, mais j’étais décidée à ne rien lâcher et j’avais au fond de moi une persévérante très forte et à toute épreuve.

Je décide alors d’intégrer le CELSA – INSEP et je deviens coach sportif !

Je rejoins mon compagnon pour travailler à ses côtés dans sa salle de sport au Faubourg Saint-Honoré en 2008. Cela n’a vraiment pas été facile je dois avouer : il fallait gérer ma vie de mère, de femme, de professeur et directrice du lieu…

Joelle Bildstein coach sportive

Je rejoins mon compagnon pour travailler à ses côtés dans sa salle de sport au Faubourg Saint-Honoré en 2008. Cela n’a vraiment pas été facile je dois avouer : il fallait gérer ma vie de mère, de femme, de professeur et directrice du lieu…

En salle de sport en tant que coach, je pratique et fais pratiquer des abdominaux dits “classiques”, des  “crunchs” en tout genre, qui entraînent une hyper-pression sur la cavité abdominale et provoquent une poussée des organes vers le bas et vers l’avant.
Je fais le constat que tout en faisant autant de sport, j’ai toujours ce petit « bidon »… sans compter que je souffre aussi de douleurs au ventre.

En 2012, je rencontre une prof de Pilates qui m’explique le travail des abdos par le périnée et le transverse.
Je me renseigne et je découvre les ouvrages de Marcel Caufriez sur la gym hyppopressive qui a aussi inspiré Bernadette de Gasquet, médecin et professeur de yoga. Je me suis d’ailleurs appuyée sur leurs connaissances pour créer ma propre méthode.

À ce moment de ma vie, je quitte mon compagnon … et mon emploi au sein de sa salle de sport par la même occasion !
Me voilà de nouveau seule…

  • Retour au point zéro … ou pas tout à fait !

Je conserve peu de clientes, ce qui n’est pas suffisant pour me faire vivre avec mes deux enfants à charge. Alors je prends mon courage à deux mains : je démarche l’Hôtel Hilton et leur propose de donner des cours chez eux.

En parallèle je pratique seule et depuis presque un an une nouvelle technique de gym hyppopressive que j’ai mise en place. Au bout de 6 mois après quelques tâtonnements, je constate des résultats encourageants.
Je me pose des questions sur la viabilité de la chose, je doute…, alors je teste sur moi pendant plusieurs mois cette nouvelle technique qui change littéralement ma vision du sport. J’y intègre quelques respirations et mouvements puis je commence à proposer cette nouveauté à ma clientèle.

C’est une période de galères financières, je compte chaque centime, je ne prends pas de vacances, j’ai un mode de vie des plus simples, mais je ne lâche rien et je retrouve peu à peu confiance en moi.
Mes enfants sont avec moi, je cours les chercher à la sortie de l’école, au centre de loisirs, j’aime les retrouver et ce sont des moments sacrés pour moi.

Joelle Bildstein ventre plat sport

En 2013 je suis prête, tout est clair dans mon esprit, c’est décidé, je labellise ma technique et je me lance dans cette fabuleuse expérience.

Le nom de “L’ATELIER DU VENTRE PLAT” me vient à l’esprit comme une évidence ! Et puis “THE BELLY LAB” quelque temps plus tard.

Comme un coup du sort, le Hilton fait faillite et ferme ses portes. Gros coup dur, mais je reste confiante. Je vais me relever, je vais avancer ! Alors je propose des cours chez moi tout en cravachant sur mon projet.

Je rencontre mon compagnon et je pars vivre au Portugal en 2018 pendant que mon site démarre doucement.

À Noël sort le 1er programme TBL 1 ! Enfin !! Je suis heureuse d’avoir accompli ce challenge !

 

En avril 2019, je peaufine ma communication et
l’été de la même année révèle pleinement le potentiel de ma méthode
THE BELLY LAB !

  • De Coach à Cheffe d’entreprise

Devant le succès fulgurant de TBL 1, la maison Hachette me propose d’écrire mon livre présentant mes techniques … chose que je fais en 3 mois et je l’intitule 1 mois pour un ventre plat”.

Je tourne TBL 2 puis TBL 3TBL 4, TBL en anglais, je développe mes réseaux sociaux, je fais des Lives, j’échange avec de nombreux partenaires, mon équipe s’agrandit, en France, en Belgique, au Portugal…

Aujourd’hui mes enfants sont grands et mon troisième bébé, TBL, est en pleine expansion.
Je n’ai plus qu’à penser TBL, vivre THE BELLY LAB à 2000 % et partager avec ma communauté de Bellies, comme j’aime appeler mes clientes.

Le groupe TBL – Entraide et soutien, que j’ai créé leur permet aussi d’échanger, progresser et se soutenir.

conclusion

En conclusion, j’aimerais vous dire que rien n’est acquis dans la vie, il ne faut jamais rien lâcher, et que j’ai fait preuve de persévérance tout au long de mon parcours.

J’ai démarré seule et j’ai créé THE BELLY LAB en partant de moins que rien… mais j’y croyais ferme !

Aujourd’hui, je suis fière de pouvoir aider des milliers de femmes à se réconcilier avec leur corps et les aider à améliorer leur vie bien au-delà de leur physique.

Joelle Bildstein programmes TBL

N’abandonnez jamais les rêves

que vous avez au creux du ventre !  

gym hypopressive ventre plat

The belly lab programme 1

39 €

The belly lab programme 2

49 €

The belly lab programme 3

35 €