Sections About Me

The Belly Lab - l'atelier du ventre plat

ON PARLE DE LA MÉTHODE TBL





Joëlle Bildstein

The Belly Lab – L’atelier du ventre

The Belly Lab, c’est l’histoire d’une maman qui s’adresse aux femmes

Je suis une femme, divorcée depuis 2005, maman de deux superbes garçons âgés aujourd’hui de 16 et 19 ans que j’ai élevés « presque » en solo. C’est grâce à eux qu’est né The Belly Lab en 2014.

Après une vie de stress dans les médias et des lourdes responsabilités, je décide de quitter mon poste de directrice de publicité ! Je sens que je dois changer d’orientation pour pouvoir rester auprès de mes enfants alors en bas âge. Je veux être présente à leurs sorties d’écoles tous les jours et je ne veux rien rater de leurs vies. Mais quoi faire ? 

Et là, j’écoute ma petite voix intérieure non sans hésiter. Je ne remercierai jamais assez mes amies Sabine et Muriel qui en 2008 me disent lors d’un déjeuner : « Passe ton diplôme de coach sportive, tu adores le sport et tu fais que ça toute la journée ! ». 

Et me voilà en partenariat avec l’INSEP entrain de passer mon diplôme BPJEPS. J’ai alors 38 ans, deux enfants à charge, et je ne sais pas du tout de quoi l’avenir sera fait mais j’y vais.

Je découvre une nouvelle manière de travailler mes abdominaux sans m’abîmer (périnée-dos-cervicales) et surtout en ayant des résultats impressionnants. Mon ventre va se transformer et depuis j’ai gardé un ventre plat. Je comprends alors que le ventre plat n’est pas une question de « crunchs » ! Les exercices classiques poussent les organes vers l’avant et vers le bas sans jamais permettre d’obtenir un ventre plat. La seule manière d’obtenir un ventre plat (et bien d’autres bienfaits) est de travailler sur le transverse, le plancher pelvien et le périnée. C’est de cette découverte fabuleuse sur moi qu’est né « The Belly Lab – L’Atelier du Ventre Plat ».

Retour sur TBL. On est en 2012 et par la magie des rencontres, une femme va me parler de la méthode hypo-pressive pour un ventre plat. Je vais alors faire la découverte de ma vie et je vais mettre toute mon énergie à l’étude de cette technique que je vais tester sur moi pendant un an. Car le constat est alarmant, comment se fait-il qu’avec tout le sport que je pratique, j’ai toujours ce petit « bidon » au-dessus du pubis ? Cette aventure est d’abord une quête personnelle de femme et de maman après deux grossesses et un accouchement douloureux.

Pourquoi coach sportive ?

Le sport a toujours fait partie de mon équilibre. J’ai démarré la danse classique à l’âge de 4 ans pour arrêter à 17 ans car mes études me prenaient trop de temps. J’y ai appris la rigueur et la volonté. Puis en vieillissant, j’ai commencé la course à pieds et la natation. Mais toujours dans l’excès : 21 km de course à pieds par jour ou 4 km de natation. Ma vie personnelle n’était pas équilibrée et j’étais malheureuse. Je menais une vie de « zombie » à 100 à l’heure et je souffrais ! Au lieu de consommer des anxiolytiques, je courais 21 km par jour ! La seule chose que je savais, c’était que mon cerveau « ne me laissait jamais en paix ! ». Le sport m’a sauvée et je veux partager mon expérience avec vous.

Retour sur TBL. On est en 2012 et par la magie des rencontres, une femme va me parler de la méthode hypo-pressive pour un ventre plat. Je vais alors faire la découverte de ma vie et je vais mettre toute mon énergie à l’étude de cette technique que je vais tester sur moi pendant un an. Car le constat est alarmant, comment se fait-il qu’avec tout le sport que je pratique, j’ai toujours ce petit « bidon » au-dessus du pubis ? Cette aventure est d’abord une quête personnelle de femme et de maman après deux grossesses et un accouchement douloureux.