Fête des mères avec The Belly Lab – TBL de mère en fille : une histoire de famille.

FÊTE DES MÈRES AVEC THE BELLY LAB

TBL DE MÈRE EN FILLE :
UNE HISTOIRE DE FAMILLE

Joëlle et ses deux fils : Lucas et Paul

À l’occasion de la fête des Mères en France, nous avons donné la parole au tandem Laurianne, 39 ans et sa maman, Agnès, 68 ans, qui vivent toutes deux à Strasbourg. Elles pratiquent ensemble le programme TBL1 depuis plus de 8 semaines suite au confinement. Ce duo mère/fille prouve encore une fois que TBL c’est une histoire d’amour avec son ventre, mais aussi une histoire d’amour maternel et complice.

  • THE BELLY LAB : Laurianne et Agnès merci de nous accorder cet interview et de partager votre complicité mère/fille avec nous.
    Première question : quelles ont été vos différentes motivations pour choisir et faire les programmes THE BELLY LAB ?

Laurianne : au moment du confinement, nous sommes tous tombés dans une situation assez inédite !
Pour ma part, je nage tous les matins, car j’ai grand besoin d’évacuer mon stress et tout à coup je me suis trouvée démunie suite à la fermeture de ma piscine.
J’ai vu passer les posts de Joëlle sur Facebook pendant au moins trois semaines et je me suis dit : « Je vais d’abord suivre ses actualités ». J’ai lu sa biographie et ses articles et j’ai constaté qu’elle n’était pas dans le cliché de la coach sur internet.
Et puis je me suis lancée, car j’ai apprécié son côté altruiste et qu’elle ait construit sa méthode à partir de son histoire.
En avril, je lui ai envoyé un message en posant quelques questions sur la difficulté de la pratique TBL, car certains sports me sont interdits. Elle m’a conseillée personnellement.
J’ai ensuite acheté TBL 1 que j’ai testé, et j’en ai parlé à ma maman.

Agnès : Oui, Laurianne m’a parlé du programme. Je vis dans une grande maison et ça ne manque pas de mouvement ici ! Je suis à la retraite, mais je reste très dynamique, je marche très régulièrement car j’ai un chien. Je vais aussi à l’aqua gym une fois par semaine.

  • THE BELLY LAB : Laurianne, vous semblez entretenir une relation exceptionnelle  avec votre maman ! 

Lauriannenous sommes très complices avec maman, mais elle reste avant tout « ma maman », je la respecte profondément.
Elle est adepte de sports, mais avec la ménopause, elle a pris du poids.
Son ventre est ressorti alors qu’elle a toujours été très fine, et… elle doutait de la technique de Joëlle.

Agnès : c’est vrai, nous sommes très proches, mais je lui dis souvent « je suis ta mère, je ne suis pas ta copine » même si nous sommes en osmose (rires).
J’ai toujours été mince, mais à la ménopause j’ai pris 10 kilos et surtout au niveau du ventre. Il gonfle pour n’importe quelle occasion. C’est dur à vivre, je suis mal à l’aise, je ne peux pas me baisser, ni mettre n’importe quelle robe ou quel pantalon…

  • THE BELLY LAB : et vous Laurianne ? 

Laurianne : pour ma part, j’ai des soucis d’intolérances et mon ventre gonfle à la moindre contrariété.
Je suis sujette à de nombreuses allergies et j’ai même tenté une déprogrammation alimentaire.
J’ai alors proposé à ma mère de pratiquer avec moi et je lui ai dit : « Maman, tu peux faire 15 minutes, au pire on l’aura fait … il faut y croire et essayer ! »

Agnès : effectivement Laurianne m’a convaincue : après tout je ne perdais rien à essayer et je suis désormais contente d’avoir fait ce programme THE BELLY LAB. Et pourtant, j’étais sceptique !

Laurianne : … et la méthode a très bien fonctionné niveau constipation pour moi, car elle s’est pratiquement résorbée depuis 6 semaines !

Mes abdominaux se dessinent et maman a perdu en tour de taille – au moins 4/5 cm je dirai  – : c’est flagrant !

Agnès : mes vêtements l’ont remarqué eux aussi !

Laurianne : maman se tient beaucoup plus droite et j’ai constaté que sa silhouette et la mienne ont changé.
Avec TBL on a retrouvé notre sérénité qui s’est remise en place naturellement et on se tient plus droite : on a acquis une posture naturelle, on s’est redressées et ça soulage. Moi, j’applique tout le temps la technique de Joëlle et surtout en ce moment dans la file d’attente des magasins !

  • THE BELLY LAB : et comment pratiquez-vous TBL ensemble ?  

Laurianne : maman et moi faisons notre TBL toujours ensemble et en même temps.
Je chronomètre, je choisis les exercices en fonction de la fatigue ou du mal au dos de chacune.
On se regarde mutuellement, on se conseille, on compte ensemble, on se corrige l’une l’autre …
À deux c’est plus motivant !
On pratique toutes les deux, vers midi, car on a plus de temps et c’est un moment plus cool que nous pouvons partager.
Comme mon bureau se trouve dans la maison de ma mère, on prépare nos tapis, à l’intérieur, ou dans le jardin s’il fait beau.
Si je n’ai pas mémorisé tous les exercices, nous les regardons ensemble avant notre session.
Nous faisons une série de répétitions, puis nous passons à la pratique, et là nous enchaînons 5 à 7 postures.

  • THE BELLY LAB : avez-vous rencontré des soucis particuliers lors de la pratique TBL ?

Laurianne : oui ! Sur la quadrupédie. Nous ne nous sentions pas suffisamment à l’aise alors nous avons choisi de la faire, mais à partir de la 5e semaine seulement.
Ce qui nous a beaucoup aidées, c’est de regarder les Lives de Joëlle, car elle réexplique les postures et nous rassure en nous disant que c’est normal parfois de ne rien sentir, surtout au début de la pratique.
Maman m’a d’ailleurs confié qu’au début elle non plus ne sentait pas son périnée !

Agnès : oui, j’ai aussi un fils qui a 40 ans et à mon époque on ne parlait pas de tout ça !  Nous n’avions pas ce type de rééducation ou de méthodes pour remuscler nos organes.

Laurianne : Moi je suis assez raide à cause de la natation, mais TBL m’a fait du bien et ça va beaucoup mieux.
Ma mère a tout de suite maîtrisé les exercices au bout de 2 ou 3 jours, moi…, hé bien… j’ai mis plus de temps, il m’a bien fallu une semaine !
Du coup maintenant, quand je fais du cardio, je me rends compte que je reprends naturellement les contractions de mon périnée en complément.
C’est devenu une habitude du quotidien : quand on marche, on fait plus attention à notre posture c’est là où le concept est génial.

  • THE BELLY LAB : quels étaient vos espoirs en achetant le programme TBL 1 ?

Laurianne : Avant le confinement, mon sas de décompression c’était la natation. Je lâchais tout, je me déconnectais complètement.
Désormais, le matin je regarde le replay du Live de la semaine de Joëlle, c’est une autre forme de centrage sur moi, mais cela me permet de me concentrer sur autre chose et d’être en introspection, de lâcher prise.

THE BELLY LAB : le plus de TBL  c’est aussi d’avoir un moment de complicité avec votre maman ? La motivation est-elle plus forte du fait de pratiquer à deux ?

Laurianne : avec maman nous partageons plein de choses, le shopping, des sorties, mais c’est la première fois que nous faisons du sport ensemble. Même enfant, cela ne s’est jamais produit et pourtant ma maman est très sportive.
Nous sommes réunies grâce à THE BELLY LAB, on s’est retrouvées sur le sport !

 Agnès : j’ai fait TBL durant le confinement et à deux c’est vrai que c’est plus entraînant : on se soutient et aucune de nous deux ne lâche !

Laurianne : la motivation est plus forte quand on pratique à deux, c’est sympa de voir que les efforts sont visibles rapidement et ainsi on a envie de continuer de pratiquer, mais il faut le faire avec régularité. Désormais, le soir quand j’ai un coup de stress, je pose tout et je fais mon TBL durant 30 minutes – ce qui ne m’est jamais arrivé depuis 6 ans –  je trouve ça génial !
J’ai perdu mes repères pendant le confinement et pourtant, j’ai appris, j’ai compris, j’apprécie cette méthodologie TBL qui touche le plus sensible de la femme.
Nous nous sentons toutes deux bien alignées avec quelque chose qui nous satisfait : se plaire à soi !
On se donne mutuellement avec maman et c’est un bel échange.
Et de la voir ainsi, pour moi, ça a été une prise de conscience. Comme je n’ai pas encore d’enfant, cela pourra me servir ! Je trouve très intelligent de pouvoir anticiper avant une grossesse.

Agnès : La motivation est aussi venue de Joëlle. C’est une personne solaire qui allie la beauté physique, de vraies valeurs et de la bienveillance. Elle est classe, elle a une aura particulière, elle est pleine de ressources.
Elle est convaincue de son enseignement : ses mouvements sont gracieux, elle explique les écueils dans lesquels ne pas tomber, car elle a dû les connaître elle-même. Elle sait de quoi elle parle !
Elle s’identifie à nous et nous encourage en permanence et c’est appréciable.

Laurianne : en plus cette méthode n’est pas du tout invasive, elle ne fait pas souffrir, elle demande certes un peu de concentration, mais c’est hyper agréable. C’est toute une introspection, une réflexion en soi et mine de rien c’est quand même du sport !
Je suis contente d’avoir pu faire cette rencontre avec THE BELLY LAB et pour ma maman c’est une opportunité géniale
Il y a un tel changement avec les méthodes de nos aînées ! Joëlle explique très bien sa pratique TBL avec des moyens mnémotechniques, ce qui fait que l’on retient facilement le mouvement.
On rit beaucoup, car Joëlle a un langage direct : elle parle sans tabous et j’ai aussi toujours parlé librement avec ma maman.

  • THE BELLY LAB : est-ce que vous recommanderiez à d’autres duos mère/fille de pratiquer nos programmes TBL ensemble et si oui, pourquoi ?

Laurianne : oui bien sûr je recommencerai TBL auprès des duos mère/fille, car THE BELLY LAB c’est un lien maternel plein de complicité.
Je trouve d’ailleurs que l’on devrait apprendre plus tôt ces techniques.
Mais mieux vaut tard que jamais !!
C’est un moment exceptionnel de partage, c’est motivant, cela permet de corriger les postures au besoin, chacune porte son regard sur la méthode et cela apporte une belle complémentarité.
Ce qui m’a aussi interpellé, c’est que Joëlle ne nous matraque pas avec le fait de devoir faire un régime absolument, son engagement dans le temps et la régularité.

  • THE BELLY LAB : qu’est-ce qui a changé au déconfinement ?

Laurianne : Maman et moi on continue !
Rien n’a changé de notre duo mère / fille
Et je pense d’ailleurs que je vais acheter TBL2, le programme dédié aux positions assises au bureau pour mes journées de travail

LE MOT DE JOËLLE

Voici encore un témoignage très émouvant de Bellies, un tandem mère / fille, empreint d’amour familial, et que je voulais partager avec vous. Merci Laurianne, si forte malgré ses divers soucis de santé, et si dynamique. Bravo à sa maman Agnès d’avoir rejoint l’expérience THE BELLY LAB et de continuer en duo.
Et pour vous fêter, chères Bellies mères et filles, profitez d'une réduction de 20% durant tout le week-end sur tous mes programmes !