Apprendre à lâcher prise : et si moi aussi j’y arrivais ?

Parce que c’est l’été et que tout nous semble plus léger, sauf la chaleur caniculaire, peut-être. Parce que cette vie toujours plus intense nous force à nous adapter plutôt que de subir ses journées. Parce que le lâcher prise ce n’est pas qu’un terme à la mode dans les rayons développement personnel de votre libraire, non. Ça s’apprend, ça se maîtrise. Alors aujourd’hui, je partage avec vous quelques astuces pour vous aider à lâcher prise !

Qu’est-ce qu’on entend par “lâcher prise” ?

Lâcher prise, c’est d’abord vouloir prendre de la distance avec nos peurs, nos souffrances. Ce qui nous fait du mal, en soi. Lâcher prise, c’est aussi avoir conscience de ses limites et les accepter. Puis surtout, lâcher prise, c’est arrêter de vouloir tout contrôler : soi-même, les autres, le futur, tout. Quand on parle du lâcher prise, on entend par là un état de mieux-être, plus enclin au calme et à la sérénité. En prenant du recul, on adopte un état d’esprit positif qui fait du bien au cœur et au corps, une attitude qui nous soulage. 

Notre culture, notre société, notre éducation, font que tout au long de notre vie, nous nous construisons des idées ou des obligations, qui quelque part nous rassurent, mais restent parfois fictives, voire pesantes. Il faut donc réussir à discerner ces faux freins que nous nous imposons !

Bien sûr, s’il était si facile de lâcher prise, ça se saurait. Avant de pouvoir le faire, il faut faire un travail sur soi-même pour pouvoir guérir, faire confiance et agir. Mais prendre conscience de cela, c’est déjà actionner un levier de changement. C’est commencer le chemin vers notre véritable nature. 

Comment réussir à lâcher prise ?

Il y a de nombreuses façons de maîtriser la capacité à lâcher prise. Cependant, je pense que le plus important, c’est de prendre conscience de soi-même, de ses émotions et de pouvoir les exprimer. C’est d’abord par cette prise de conscience que vous allez pouvoir actionner les mécanismes du lâcher prise. Sans notion des frustrations, colères, des choses qui vous gênent ou qui vous blessent, il est impossible de pouvoir aller mieux. 

Et ça tombe bien, l’été est synonyme de vacances ! Quand on y pense bien, les vacances nous obligent à marquer un temps d’arrêt dans notre vie stressante. Faire une pause pour se ressourcer, recharger nos batteries. Alors les vacances d’été, c’est peut-être le moment idéal pour laisser les tracas du quotidien de côté et profiter pleinement de quelques jours de farniente (émotionnelle, du moins). 

Faire des listes

Si l’on couche sur papier la liste des choses que nous ne pouvons pas contrôler, mais qui nous tracassent régulièrement, c’est un bon début. Faire des listes permet d’y voir plus clair, de prendre du recul et surtout de se poser les bonnes questions : est-ce si important que ça ? Y a t-il une autre solution ? Que se passerait-il si ?. Des questions qui peuvent nous aider, à finalement, relativiser et… lâcher prise ! 

Ici et maintenant 

Trop souvent dans le passé, ou dans l’attente d’un meilleur futur, on ne vit plus aujourd’hui, le moment présent. C’est pourtant la clé du bonheur, vraiment. Ici et maintenant. C’est mon credo, mon leitmotiv. Chaque fois que j’ai un petit coup de mou, une frustration passée, un événement stressant à gérer, je me répète “ici et maintenant”. Car il y a des choses que l’on ne peut contrôler et c’est comme ça. Ressasser des situations passées, anticiper le scénario catastrophe, ne changera pas la situation et il vaut mieux l’accepter rapidement si on ne veut pas tomber dans la morosité. Et ce n’est pas pour autant qu’on exclut sa capacité à prévoir ou organiser les choses, loin de là. Ni à devenir passive face aux événements et à fuir nos responsabilités. On vit juste mieux dans l’instant, dans le moment présent. 

Respirez pour lâcher prise !

La respiration, et je ne vous apprends rien si vous suivez mon programme, est capitale ! Les exercices respiratoires permettent de relâcher les tensions, le stress et l’anxiété. Vous pouvez pratiquer des exercices respiratoires chez vous ou même vous faire aider par un sophrologue. En pratiquant la médiation, vous pourrez également travailler votre respiration et votre capacité à lâcher prise. 

La visualisation positive 

En cas de coup de stress, on a parfois beau tout essayer, notre cerveau est en ébullition, nos idées noires fusent. On peut alors tenter la technique de la visualisation positive, qui consiste à se focaliser sur une image, une personne ou un moment qui nous rassure et nous apaise. Un peu comme dans Peter Pan : les enfants perdus doivent visualiser une pensée positive pour réussir à voler ! Essayez donc ! Bon, vous ne volerez pas pour autant, mais ça vous aidera à lâcher prise, ce n’est pas rien.

L’importance de lâcher prise avec la méthode TBL 

Chaque jour, je reçois des centaines de messages (et je prends le temps de répondre à chacune d’entre vous, alors pardonnez-moi si cela prend un peu de temps !). Parmi ces messages, nombreux relatent le même souci : “Je fais du sport, je m’alimente correctement et je n’ai pas la sensation d’abuser, mais rien à faire, mon ventre est toujours gonflé”. Je réponds souvent qu’il faut regarder du côté émotion, car un ventre qui gonfle quand on suit le programme TBL, c’est souvent que le problème vient du stress ! Il est donc important de prendre du recul et de la distance pour pouvoir lâcher prise. C’est en vous délestant des poids intérieurs que vous allez réussir à gagner un ventre plat et surtout ne plus souffrir des maux de ventre qui vous gênent au quotidien. 

Il faut donc apprendre à lâcher prise avec son esprit, dans un premier temps, puis ensuite, apprendre à faire la même chose avec son corps et l’accepter. Le corps nous révèle ce que nous ressentons et si l’on se connaît réellement, on sait qu’il ne se trompe pas ! Pratiquer le body positive vous aidera sans doute à prendre du recul et à vous détendre. C’est essentiel pour maintenir votre équilibre et votre cap. Grâce à la méthode TBL, on apprend à inspirer et expirer, tout en travaillant les abdos ! Pourquoi s’en priver ?

C’est tout pour aujourd’hui mes Bellie’s, j’espère que vous profiterez de cette lecture pour lâcher prise ! N’hésitez pas à partager vos expériences et astuces en matière de lâcher prise ! À très bientôt !